This post is also available in: English

Il faut qu’on parle de l’immigré; de cette image qu’on donne aux immigrés d’aujourd’hui.

Je le répète souvent : la mode est un canal fréquemment employé pour faire passer ses messages ou revendications. Depuis longtemps, on ne lit plus le mot « immigré » sans connotation négative. On ne va pas se mentir, ce terme est très politisé, et ce, rarement pour en dire du bien. On connaît pourtant tous des immigré(e)s, enfants d’immigrés ou on l’est soi-même. Partant de ce constat, on se doit de contrer cette méprise en valorisant ces derniers.

Impossible d’écrire cet article sans citer son nom. C’est LE designer streetwear du moment. Fils d’immigrés ghanéens, il est né à Chicago. Auteur d’un parcours atypique, il a étudié l’architecture, mais faisait partie d’une génération qui a toujours été intéressée par la mode, sans jamais l’avoir étudiée. Après avoir fait ses classes chez FENDI avec Kanye West , il a fondé la marque OFF-WHITE en 2013.

L’une des marques les plus convoitées par les amoureux de la mode

​Elle s’est très vite imposée comme l’une des marques les plus convoitées par les amoureux du monde de la mode. Aujourd’hui, il est le nouveau Directeur Artistique Homme de la luxueuse marque Louis Vuitton, et a gagné le respect de tout un monde.

Mais à l’autre extrême, il y a ceux que nos médias appellent « migrants ». J’ai eu le privilège de pouvoir échanger avec l’un deux. Je ne connaissais pas son nom, mais il m’a raconté son histoire.

C’était un jeune Gambien, qui me racontait qu’il était venu en Europe, afin d’avoir un diplôme et un bon travail. En Gambie, la situation du pays ne lui permettait pas d’entrevoir un futur, et c’est pourquoi, il avait décidé de tenter sa chance. Après avoir pu rejoindre l’Europe par l’Italie, il y a déposé sa demande d’asile. Ce qui fut une grave erreur, selon lui. Il a passé 2 ans de sa vie à attendre qu’on se prononce sur son sort, alors que tout ce qu’il voulait, c’était étudier ou simplement travailler en attendant.

Ce que je souhaite c’est voir émerger d’autres Virgil Abloh

Après ces deux années qu’il a passées à espérer, les autorités ont simplement décidé de l’envoyer en Allemagne, afin qu’il soit peut-être pris en charge, car ils disaient ne rien pouvoir faire pour lui. J’ai juste pu l’aider en payant son ticket, afin d’être sûr qu’il arrive au moins à destination. Et lui, s’y est rendu sans savoir ce qui l’attendait.

Je me suis posé plusieurs questions après coup : où sont les médias qui racontent ces histoires ? Pourquoi diabolise-t-on ceux qui cherchent une porte de sortie ? Ces deux cas sont plus semblables qu’on ne pourrait le croire. Certes, l’un des deux est un fils d’immigré, mais aurait-il eu les mêmes possibilités, si ses parents avaient eu une trajectoire équivalente à celle de ce Gambien ? Il est important d’avoir ce genre de conversation, car le monde doit savoir ce contre quoi il milite et qui en subit les conséquences. Finalement, tout ce que je souhaite c’est voir émerger d’autres Virgil Abloh.

Peace !

Site internet : https://labrumlondon.com/

Instagram : https://www.instagram.com/labrumlondon/